Avant-projet

Avant de lancer définitivement ce projet, un premier travail a été réalisé en amont par la Commune de Clos du Doubs. L’objectif était d’évaluer l’importance de ce patrimoine, d’en définir les coûts et de préparer le terrain pour la réhabilitation des citernes.
En date du 3 septembre 2014, nous avons rencontré M. Daniel Glauser, secrétaire de l’Association Romande des Métiers du Patrimoine Bâti (ARoMPB). Lors de sa venue sur place, M. Glauser a été enthousiasmé par la découverte des citernes d’Epiquerez et était visiblement convaincu de l’importance de remettre ce patrimoine bâti en état.
Le samedi 22 novembre 2014 quelques habitants de la commune de Clos du Doubs se sont retrouvés sur place pour défricher l’entrée de la citerne principale en vue de la venue de Monsieur Lippert.
M. Lippert, maçon de pierres sèches, membre du Comité de la Fédération Suisse des Maçons de Pierres Sèches (FSMPS) et responsable des formations, est venu sur place le samedi 13 décembre 2014. Sa visite nous a permis d’établir un devis pour avoir une idée précise des coûts engendrés par la réhabilitation de ces citernes.  La citerne 8 a également été chiffrée à titre indicatif. . Selon M. Lippert, la structure de la voûte est bien abîmée et il lui reste tout au plus une dizaine d’années avant de s’effondrer complètement.
Un contact a été établi avec M. Damien Plumey, responsable à la Halle des Maçons de Moutier. M. Plumey s’est rendu au Clos des Citernes avec ses élèves et trois enseignants les 11, 12 et 13 mai, puis les 2 et 3 juin 2015. Les élèves se sont attelés  au nettoyage des entrées des citernes.